Le Lycée agricole de Borgo-Marana

Co-organisateur avec le CPIE Bastia – U Marinu

Soutenu par la DRAAF de Corse et l’Office de l’Environnement de la Corse

 s’est mobilisé sur le thème :

 

« Mesures agro-écologiques pour la réduction des pesticides :

produire autrement pour mieux manger »

 

Jeudi 09 décembre 2021 : 9h/12h – 13h 30/17h – dans ses locaux

 

En partenariat avec :

  • La Chambre d’Agriculture de Haute-Corse
  • L’INRAe de San Giuliano
  • L’INTER BIO Corse
  • La FREDON Corse
  • La MSA Corse

 

Les approches pédagogiques innovantes développées par le lycée de Borgo et son exploitation agricole ces dernières années, en partenariat étroit avec les professionnels des filières et les organismes de recherche, dont l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement ou l’AREFLEC, s’inscrivent dans un plan d’action « Enseigner à produire autrement » initié par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation en 2014. Ce dispositif contribue pleinement aux enjeux agro-écologiques dont la région Corse est partie prenante, à travers notamment un accompagnement des exploitations à la transition vers de nouveaux systèmes de productions plus durables et une diminution du recours aux pesticides, tout en continuant à assurer un niveau de production agricole élevé tant en quantité qu’en qualité.

 

A ce titre, l’enseignement agricole, par le biais du lycée agricole de Borgo, a un rôle primordial à jouer en tant que dispositif de formation des jeunes qui deviendront les professionnels de l’agriculture de demain.

Les objectifs de cette journée du jeudi 09 décembre, construite autour de 10 ateliers différents, visent :

  • à informer et sensibiliser les scolaires aux dangers liés à l’emploi des produits phytosanitaires, tant en termes d’impacts sur l’environnement que sur la santé ;

 

  • à présenter des méthodes alternatives à l’utilisation des pesticides, telles que la mise en place de haies agro-écologiques qui permettent de maintenir et/ou d’amplifier la biodiversité par le biais des auxiliaires ou des lâchers de parasitoïdes afin de réguler les populations de ravageurs en verger de clémentiniers,…

 

  • à réfléchir à nos modes d’alimentation et à une consommation plus responsable en adoptant les bons choix pour notre santé et surtout dans le respect de l’environnement.

 

A ce titre, cette manifestation est en adéquation avec les enjeux du territoire qui orientent l’agriculture vers le développement durable, la certification des exploitations HVE (Haute Valeur Environnementale), les signes officiels de qualité (IGP, AOC/AOP…) et l’augmentation des surfaces en agriculture biologique.

Par ailleurs, cette journée mettra en avant les divers projets pédagogiques conduits par les équipes de l’établissement et montrera aux 120 élèves de collèges et lycées du département invités à participer à cette journée ainsi qu’aux jeunes en formation du lycée agricole, qu’il existe des systèmes rentables organisés avec aucun ou le moins possible de produits phytosanitaires.